Guide,  Santé au naturel

Quelles differences entre une cure thermale et la thalassotherapie ?

Les bienfaits de l’eau pour le corps et l’esprit sont connus depuis des temps immémoriaux. Depuis l’Antiquité, femmes et hommes ont fait construire des endroits spéciaux pour se soigner avec l’eau, à commencer par les célèbres thermes romains qui ont marqué l’une des plus prestigieuses civilisations au monde. On en retrouve encore les ruines, parfois très bien conservées et quasi fonctionnelles, partout en Europe. Si l’on décide d’opter pour cette tradition plurimillénaire, on peut se demander quelle est la différence entre une cure thermale et une thalassothérapie. Il faut dire que ce sont deux thérapies aquatiques qui n’ont pas toujours les mêmes objectifs, ce que nous allons présenter au travers de cet article. Il y a principalement trois points qui font la différence : le type d’eau utilisé, développer le bien-être ou soigner, puis finalement le coût.

Eau de mer et eau douce

Dans le premier cas, c’est en connaissant l’étymologie des mots que l’on peut deviner la différence au niveau de l’eau qui est utilisée. En effet, le mot thalasso signifie mer en grec. La thalassothérapie est effectivement une technique qui utilise l’eau salée des océans pour agir sur le corps. Les cures thermales, quant à elles, sont par élimination un ensemble de techniques qui utilisent l’eau douce. Elle est généralement puisée directement à la source, c’est pourquoi les stations thermales sont assez concentrées dans des zones géographiques précises. C’est le cas, par exemple, des montagnes des Vosges qui en possèdent plusieurs, au même titre que les Alpes. Par ailleurs, les cures thermales ne sont pas exactement les mêmes d’une région à l’autre, étant donné que la nature même de l’eau de source peut prodiguer des bienfaits sensiblement et traditionnellement différents selon les zones géographiques. Les sources d’eau prennent leur origine dans les profondeurs de la terre, qui a filtré l’eau au fur et à mesure. C’est ainsi la nature du sol qui va déterminer comment l’eau va précisément agir sur le corps, notamment au niveau des oligo-éléments qu’elle contient. 

Le bien-être et le soin

Bien que l’on peut difficilement faire entrer une définition précise dans le concept de bien-être, on peut déjà le différencier du soin. D’un côté, ce qui entre dans la thalassothérapie est de l’ordre des mesures utilisant les différentes boues, mais aussi les algues issues de la mer en vue de masser le corps et, ainsi, pouvoir le détendre et baisser le taux de stress. Ce n’est pas tout à fait un soin, bien que ce soit incontestablement apaisant. D’autres techniques sont utilisées en thalassothérapie, comme les bains massant et les douches à jets plus ou moins puissants. Toutes ont pour vocation l’apaisement. Cela ne signifie pas pour autant que cela ne participe pas à un processus de soin, mais c’est assurément un bon moyen d’avoir un terrain favorable à l’action de soigner, ne serait-ce que par la sérénité que cela apporte. Tandis qu’une cure thermale est véritablement considérée comme un soin à part entière. Ceux qui viennent en cure, les curistes, cherchent avant tout à soulager un mal, par exemple, notamment les personnes qui souffrent de pathologies comme les maux musculo-squelettiques. Bien entendu, les curistes y trouvent aussi du bien-être et de l’apaisement, comme dans une thalassothérapie.

La question du remboursement

C’est au niveau du coût pour effectuer une cure thermale ou une thalassothérapie qui va aussi présenter une différentiation entre les deux. En effet, la loi encadre les remboursements pour tout ce qui concerne les soins. C’est ce point qui classe la thalassothérapie comme n’en étant pas, car nous l’avons vu, c’est davantage un processus uniquement destiné au bien-être. La cure thermale, quant à elle, continue à être remboursée : elle combine effectivement les deux aspects de relaxation apaisante, puis de processus de soin. C’est, de plus, reconnu par les médecins.