Garder le moral dans l'épreuve : dans votre job aussi, c'est décisif ! Quand les choses sont compliquées, Moralotop vous aide à garder le moralLa solitude du dirigeant est parfois bien dissimulée.

Beaucoup pensent même qu’elle n’existe pas, « la preuve, voyez Monsieur X, il est entouré d’une armée de conseillers, c’est facile… » Or la réalité est un peu différente.

A la tête d’une TPE ou d’un groupe du Cac 40, il y a toujours un moment pour un décideur où il doit trancher. Seul ou avec ses équipes, il aura beau avoir préparé le terrain pendant des semaines, épluché la question posée sous toutes les coutures et identifié LA solution ad hoc, reste à la prendre, la faire vivre et l’assumer. A passer de l’intention au fait.
Et là, repointe cette solitude du dirigeant qui colle à sa fonction comme le scotch au doigt du capitaine Haddock.

Vous connaissez « Craquer ou pas ? l’incroyable histoire vraie qui améliore la vôtre« . C’est peu dire que son personnage principal, dirigeant de son état, doit se débrouiller seul face à l’adversité !

Voici un court extrait de cette histoire inouïe et authentiquement vraie, car, décidément,

Vaincre la solitude du dirigeant, c’est d’abord la vivre ! 

 

Chapitre 7) Ça balance pas mal à Paris…

Tellement heureux et soulagés de voir Martine et Patrick sortir la tête de l’eau, à Paris, les parents de Michel le soutiennent de plus belle dans son éprouvante mission de redressement de la brasserie.

Une tâche de galérien.

Déjà 4 ans qu’il s’active tous azimuts, menant une vie où le jour se confond avec la nuit, où les problèmes s’enchaînent à la queue leu leu, où il faut avoir mille bras à défaut d’avoir mille pattes.

Employeur, il engrange les solutions et les acquis, nés de situations parfois étonnantes.

Comme ce jour où, furieux de n’avoir pu obtenir son samedi pour  « voir sa copine », un jeune commis de cuisine, à qui aucun responsable n’avait pu faire entendre raison, lui dit : « puisque c’est comme ça, je suis malade ».

Puis il quitte son poste dans la seconde, sans la moindre considération pour l’entreprise, les clients et ses collègues, tous mobilisés pour une grosse soirée… (la copine devait être sacrément stimulante).

Résultat : prises de becs, portes qui claquent, éclats de voix, désorganisation, énervement général, baisse de qualité et conflit avec ses collègues car sa fonction était simple mais indispensable au bon fonctionnement de l’ensemble.

Lorsque l’inconscient est revenu de son escapade avec sa copine, certains ont voulu lui mettre les points sur les i en lui faisant une tête au carré.

L’occasion pour Michel de calmer les excités et d’alimenter son sac d’acquis.

   acquis-rvb-V2Tu veux bâtir une entreprise prospère ?

  Considère tout le monde, du gardien au PDG.

 

En effet, il n’y a pas de « petit personnel » ou seulement dans des jeux, type casino, lorsqu’on lance royalement 1 ou 2 billets aux « petites mains ».

Tout salarié, ou collaborateur, véhicule une partie de l’histoire et du futur de son entreprise et chaque poste a son importance, sinon pourquoi le maintenir ? Et un grain de sable a vite fait de gripper l‘ensemble de la machine. Il n’y a donc pas de « petit personnel », d’un point de vue humain d’abord, de pur business ensuite.

De même, il n’y a pas de petits clients.

Ainsi cet homme, venant chaque matin, pendant des années, prendre son café, son « caoua ».

Un homme discret qui, un jour, change ses habitudes et se présente à un responsable pour lui commander… 20 repas de 50 couverts, soit des milliers d’euros de chiffre d’affaires.

Il était organisateur de séminaires et avait simplement apprécié que l’on s’occupe bien de lui, pour un simple café.

Ainsi un tout petit client, non seulement fait partie du fonds de clientèle de tout business, mais peut se transformer en gros client.

Soigner son client est une règle d’or, ainsi résumée : Il n’y a pas de petits clients, il y a des clients.

Et si tu ne t’en occupes pas, les concurrents, eux, le feront. Deux acquis que Michel n’est pas prêt d’oublier.

Quatre ans déjà qu’il doit écouter, comprendre, résoudre les problèmes des autres ou, au moins, les aider à le faire.

Mais qui l’aide à résoudre les siens ? Qui ?

Que de moments de solitude… lorsqu’il se retrouve entre quatre yeux avec lui-même et face aux problèmes, comme s’il appelait à l’aide, seul au milieu des montagnes : Ouh ouh… je viens d’aider Kevin, Ali et Victoire, j’ai résolu ce problème de fournisseur, de planning, de promotion, de relations entre collègues

Et ce n’est pas fini, voici maintenant un problème de recrutement, de facturation, un coup de fil du banquier, un contrôle sanitaire, etc. Ouh ouh… y a-t-il quelqu’un pour m’aider à résoudre mes problèmes ?  Mais seul l’écho se fait entendre… Y a-t-il quelqu’un pour m’aider à résoudre mes problèmes ?

Pas de réponse, rien. Le désert dans la montagne. Pas de réponse, ou plutôt si : demerden sie sich, do it yourself, on n’a pas trouvé la traduction en chinois mandarin mais l’idée est là : tu es le boss, débrouille-toi.
Dans toutes les langues cela fait sens. Et sur le terrain aussi. Encore merci… c’est agréable de se sentir soutenu.

Eh oui, c’est cela la solitude du décideur.

C’est aussi l’illustration d’un autre acquis, plus vieux que le plus vieux des dinosaures.

 acquis-rvb-V2

Lire la suite du livre 

(Sélectionné pour le Prix du Livre Optimiste)

PROCHAINEMENT :

Nouveau livre sur…

Nouveau site www.jeanluchudry.com (Conférences)

Evolution du site Moralotop

Prochaines interventions publiques :

Vendredi 18 mars, 13h : Bâtir la confiance oui mais comment ? (Pour Entreprises)

Difficile de travailler et réussir ensemble lorsque la confiance est aux abonnés absents.
Pilier de la performance individuelle et collective, elle se bâtit à tous les étages et par tous les temps. Tout commence par…

Samedi 19 mars, 11h : Boostez confiance et motivation :
du lundi au dimanche, les 7 secrets de Miss PEPS. 
(Grand Public)

Chaque semaine, à la maison ou au bureau, les occasions de perdre confiance et motivation sont multiples.
En voici 7 qui ne vous affecteront plus grâce aux solutions de Miss PEPS.

 

Comme d’habitude je partagerai avec vous des solutions :

  • 100 % maison.
  • vécues et longuement perfectionnées sur le terrain dans ma vie d’homme et d’entrepreneur.
  • des solutions directement adaptables à vos activités personnelles et professionnelles.

Et comme on peut parler sérieusement des choses sans se prendre au sérieux, morosité, tristesse, ennui, absence d’enthousiasme, bref les représentants de Miss Catastrophe n’auront pas accès à la salle ! Inscrivez-vous au Printemps de l’Optimisme  Accès libre uniquement sur réservation.

 

separateur_Garder_moral-01