Actu

Un résultat positif en entraîne-t-il d’autres ?

 

Harassants ces JO 2012.

Hier, j’avais judo.

Impressionnant le Teddy.

Extraordinaire résultat positif.

Qui vaut de l’or.

Une fois de plus.

 

A côté de lui, tout homme ressemble à un sandwich SNCF.

Enfin… pour une fois que des galipettes sont publiques.

Savourons-les.

Vive le judo.

 

Déjà une semaine que je suis sur le pont.

C’est dur.

Mais la préparation a été bonne.

Gérer l‘adversité, se dépasserpositiver… c’est mon domaine.

Je suis sportif de haut niveau oui ou non ?

 

Et puis, nous, les rois du sport, on cogite aussi.

La dynamique de la première semaine va-t-elle se poursuivre ?

Autrement dit :

Un résultat positif en entraîne-t-il d’autres ?

Cette question dépasse le sport.

Et concerne toutes les situations du quotidien.

 

Tiens, c’est l’écran pub.

Pause pipi (comme tout le monde).
Super…  en laissant la porte ouverte, j’ai gagné 2 secondes 17 par rapport à mon record.

Réussite à placer dans ma Success story personnelle.

 

De retour au salon, un plongeon (dont j’ai le secret) me propulse à nouveau.

Dans le… canapé.

Prêt pour la suite de la compét’

Et de nouveaux résultats positifs.

 

Au sommet de mon art, je tente un joli jeter-lancer de cacahuètes.

Seuls au monde, un Indien, une Brésilienne et moi, maîtrisons cette technique.

Pari réussi au risque de me fracturer le bassin.

Bassin autour duquel se présentent les nageurs.

 

Soudain, le commentateur hurle, s’égosille même.

Florent a décroché l’or… incroyaaable… Florent Manaudou a décroché l’or…

 

Pourtant,  je vous assure, Laure est bien accrochée à son cou !

Mélange tout ce journaliste…

 

Pour l’instant, les Français sont bons.

Porté par cette dynamique positive, on en redemande.

Bravo les artistes :

Vous remettez les pendules à l’heure.

Dans un pays, qui en a toujours une de retard.

 

Bien sûr, tout n’est pas parfait.

  • Les escrimeurs rament.
  • Et les rameurs s’escriment.

Ils ne sont plus à la pointe.

Ni de l’épée ni du bateau.

Pas de résultats positifs pour eux… ou si peu.

Mais, dans l’ensemble, les succès s’accumulent.

On cherche des explications.

On veut comprendre le lien entre les évènements.

 

D’où cette question qui revient sans cesse :

Un résultat positif en entraîne-t-il d’autres ?

Exprimée autrement :

Un échec engendre-t-il une spirale de l’échec ?

 

Bon je vous laisse.

Hier, après la piscine, j’ai enchaîné sur le karine, le korine, la katrine… enfin… le sport où un gars sur une mobylette entraine d’autres gars sur des vélos.

Mais il faut bien lâcher prise.

 

Eh oui, à ce niveau de compétition, savoir récupérer est impératif.

Passer d’une chaîne à l’autre, arbitrer entre cacahuètes et pistaches, refaire le plein de boissons, supporter des journalistes qui confondent l’or et Laure… est éprouvant.

Il faut donc prendre soin du matériel.

Et du compétiteur (moi).

 

Voici donc mon programme du jour :

Ce matin :

  • Passage de l’aspirateur au salon.
  • Aération du canapé.
  • Vérification de sa structure.
  • Remise en état des coussins.

Midi : déjeuner léger (Entrée + Plat + Dessert).

Après-midi : Sieste (pour emmagasiner de l’influx).

16h45 : Vérification du matériel : lunettes, serviette, boissons fraîches, cacahuètes, pistaches, etc.

Astuce pratique : toujours deux piles d’avance pour la télécommande… on ne sait jamais.

17 heures : descente dans l’arène.

 

Aujourd’hui, j’attaque l’athlétisme.

Motivation maxi et mental d’acier.

 

Alors Stop ou Encore les JO ?

Encore !

Ne serait-ce que pour mieux répondre à cette importante question :

Aux JO comme dans la vie,

Un résultat positif en entraîne-t-il d’autres ?

Qu’en pensez-vous ?

Lorsque vous engrangez un succès, vous conduit-il vers de nouvelles réussites ?

Et inversement ?

Laissez un commentaire ou cliquez sur votre réseau préféré pour partager l’article.

Cela fait progresser tout le monde, merci 🙂

 

 Conférences, Livres, Ateliers, Coaching : retrouvez-moi ici