article_invite

 

On ne présente plus Anne Stepourenko qui signe ici un nouvel article.

Les réseaux sociaux font couler beaucoup d’encre et chauffer bien des claviers.
Les adolescents aussi.

Bonne raison de marier les deux et de déguster ce premier  d’une série de billets sur un thème particulièrement parlant :

Réseaux sociaux :
votre ado passe ses nuits dessus !

Un vrai problème.

Avec, comme toujours sur Moralotop, des solutions !

Bonne lecture.

separateur-invite-01

 

 Moralotop_probleme2Romain tchatte trop !

Il « joue » sur les réseaux sociaux pendant des heures, souvent des nuits.

 

Comme des envahisseurs indésirables, les réseaux sociaux, Facebook, Twitter et d’autres, se sont introduits dans la maison. Marc et Sophie sont sur le qui-vive !

Ils se demandent : Les réseaux relationnels sont-ils néfastes ?

Tout d’abord, avant de juger trop hâtivement, ils prennent du recul.

Après tout, depuis qu’il tchatte, leur fils Romain est plus décontracté. Il lui arrive même de sourire ! Dans ce cas, on pourrait dire que la fréquentation des réseaux sociaux lui a permis de dépasser sa timidité.

Il entre plus volontiers en relation avec d’autres jeunes qu’il n’aurait jamais rencontrés et discute pendant des heures de sa passion, la musique ! Parfois même il communique en anglais bien qu’il dise détester cette langue… c’est une bonne chose !

 

Mais ils ne savent pas comment cerner cette foule d’amis immatériels.

Qui sont ces avatars, ces fantômes de partout et de nulle part ? D’où viennent-ils ? Faudrait-il se débarrasser de tout ce beau monde et d’ailleurs est-ce possible ?

La toile se ramifie à l’infini. Une famille n’a-t-elle pas dû repousser des centaines de jeunes, invités par leur fille à son anniversaire ? Ils ne s’attendaient pas à une telle ruée vers leur domicile !!

– Et la santé ? C’est important aussi.

Marc et Sophie craignent pour l’équilibre de Romain. Il n’a que 15 ans… S’il passe trop de temps sur les réseaux ou s’il grignote peu à peu sur son temps de sommeil, il aura du mal à travailler sérieusement…

– La vraie vie pourrait lui paraître moins attirante…

Il ne faudrait pas qu’il délaisse les « vraies relations » avec les filles et les gars de son lycée sous prétexte qu’il a un réseau d’amis virtuels. Vigilance, vigilance ! Marc et Sophie veulent continuer à dialoguer avec Romain et lui indiquer un juste milieu pour une utilisation saine et profitable des réseaux sociaux.

 

Donc… comme Marc et Sophie :

 solutions

 1) Initiez-vous aux réseaux sociaux !

Pour commencer, quant à constater que Romain est addict à ses réseaux relationnels, autant comprendre ce qui s’y passe. Souvent les ados sont au fait des dernières astuces informatiques : Marc et Sophie lui ont donc demandé son aide… pour créer une page FB, pour gérer un compte Pinterest ou Google +.

Cette manière indirecte de l’occuper autrement sur les réseaux les a aidés à comprendre ce qu’il y fait à défaut d’y trouver le même plaisir !

 

 solutions2)  Apprenez à nager sur internet

Ils vont donc suivre Romain du coin de l’œil et rechercher des informations là où les spécialistes sont déjà passés. Jean-Pierre Quignaux, par exemple, dans son livre « Internet, nos enfants et nous », affirme qu’être parent d’ados aujourd’hui c’est « apprendre à nager dans la marée numérique ».  Marc ! Sophie ! A vos bouées !

– Pour avoir de l’aide, ils découvrent aussi des sites d’accompagnement pour les parents d’ados.

Le site www.xooloo.org est reconnu par le Ministère de l’Education Nationale pour son efficacité. Le site Internet sans crainte donne également quelques réponses à des questions légitimes de parents inquiets d’autres dangers liés à internet.

– Ils passent des messages indirects.

Au passage, tout en profitant des compétences informatiques de Romain, Marc et Sophie ont réussi à lui rappeler plus facilement quelques règles de conduite simples : sur internet on ne parle pas de tout à n’importe qui. On ne livre pas d’infos confidentielles, pas de numéro de téléphone, ni d’adresse. On ne raconte pas n’importe quoi non plus, Facebook est une vraie place publique !

 

solutions3)  Soyez vigilants : le Net a de la mémoire !

 

Ils le mettent en garde : « Fais attention à respecter l’image des autres… et à soigner la tienne. Tu as entendu parler de cet étudiant qui n’a pas eu un job car son futur patron a trouvé des photos de lui pas du tout à son avantage sur Facebook ? ».

Bref, ils lui rappellent que internet a une mémoire d’éléphant et garde tout…


Et maintenant

 

Pour l’instant, une première étape a été franchie : avec patience et discrétion Marc et Sophie se sont rapprochés de Romain. Ils ont trouvé ensemble un terrain d’entente pour mieux se comprendre.

Ce ne sont pas les questions qui leur manquent pourtant. Peut-être vous posez-vous les mêmes ?

Comment protéger mon ado de rencontres douteuses sur internet ?

Sait-il d’ailleurs qu’il peut être trompé sans le savoir ?
C’est si séduisant et si facile d’accès !

Jusqu’à quel point est-ce dangereux de passer tout son temps sur un réseau social ?

 

Nous allons continuer à y répondre ensemble si vous le voulez bien, mais auparavant, dites-nous :   quelle est votre expérience ?

Comment vivez-vous l’aventure de votre ado avec les réseaux sociaux ?