article_inviteSuite de l’article précédent d’Anne Stepourenko

Décidément, Romain pose problème à ses parents, Marc et Sophie… mais il y a des solutions !

Voici donc :

Réseaux sociaux :
Votre ado passe ses nuits dessus ! (suite)

Romain passe son temps sur internet mais Marc et Sophie ne sont pas aussi à l’aise que lui avec les réseaux.

 

Moralotop_probleme2

Que faire pour se mettre à la page

et surtout comment le protéger des risques éventuels ?

 

En bons parents, ils souhaitent se renseigner et commencent par comparer avec les réseaux professionnels qu’ils fréquentent : LinkedIn, Viadeo…

– A quoi peut servir un réseau social pour un ado ?

Autant leur utilité pour les contacts professionnels semble évidente et incontournable, autant devenir l’«ami» d’inconnus dont on ignore les antécédents, cela ne paraît pas aussi indispensable !

Que fait Romain sur ces réseaux sociaux ? Ses copains ne lui suffisent-ils pas ? Que peut-il bien raconter à ces gens ? Ne leur parle-t-il que de sa vie ? Ou bien il joue en ligne avec eux ? Ou quoi d’autre ?

– Comment utiliser au mieux les réseaux relationnels ?

En catimini, les 2 parents se rapprochent de leur adolescent… De questions en comparaisons, ils parviennent à cerner le style adopté sur Facebook ou sur Twitter…

Une communication courte et concise, souvent amusante et directe. Pas mal d’images aussi, des photos… Le but, c’est le plaisir d’échanger. Alors, ils insinuent qu’un réseau peut aussi être utile. Heu… utile, à quoi ? Par exemple trouver un petit boulot, revendre du matériel de sport qui ne sert plus, découvrir de nouveaux concerts… et du coup, ce n’est pas nécessaire d’y passer sa journée !

– Romain est si confiant !!

Pour lui, internet est une ouverture vers l’extérieur à peu de frais ! Sans se déplacer, il agrandit son cercle de connaissances. Mais il n’a que 15 ans ! Marc et Sophie souhaitent vérifier qu’il prenne bien quelques précautions : ils ont même dressé une liste !! A l’ancienne !!

  • ne pas donner son adresse
  • ne pas poster des photos de famille
  • ne pas porter de jugements sur d’autres personnes
  • ne pas inviter tout un groupe d’inconnus parce qu’ils sont « amis d’amis » !
  • ne pas accepter de conversations intimes…

Avec tous ces « ne pas… » comment Romain va-t-il savoir quoi faire ?

 

– Restez positifs !

Un petit conseil : demandez ce que vous voulez, pas ce que vous ne voulez plus. Voyons, Marc ! Sophie ! Vous craignez que votre fils fasse une mauvaise rencontre ? Dites-le clairement. Il risque de se renfermer sur lui-même malgré tous ces contacts ? Expliquez-vous avec fermeté.

Limitez son temps passé sur la toile à une ou deux heures par jour, pas plus. Entraînez votre ado à se projeter dans l’avenir, pas trop lointain, cela ne lui évoquerait rien, mais à quelques semaines de là… « Tu imagines si 50 personnes débarquent ici pour ton anniversaire le mois prochain ? »

– Mais quels arguments avancer pour sa protection ?

Marc et Sophie ne sont pas des parents ringards ! Ils sont jeunes et responsables, mais la mode les dépasse. Un collègue de Marc était bien gêné quand ses amis ont posté des photos peu avantageuses de lui à une fête bien arrosée !! Certains réseaux parallèles traquent les jeunes ados pour les entrainer habilement à rencontrer des adultes. Et leur fille Julia devra également être protégée bientôt. Ils ont donc décidé d’en parler à leurs enfants.

De cette manière, ce sont eux qui deviendront vigilants. Ils vont apprendre peu à peu à discerner le bon du mauvais, à répondre, à bloquer des contacts et à rassurer leurs parents !! Internet n’est qu’un outil avec un mode d’emploi.

 

solutions1) Jouez avec vos enfants !

 

Le meilleur moyen de dissuader les ados de se connecter à outrance, c’est de jouer avec eux. En banalisant l’utilisation de l’ordinateur, des tablettes et des jeux, le monde virtuel va perdre de l’intérêt.

Ce qui n’est pas interdit est beaucoup moins attractif et si en plus, les parents s’en mêlent, autant s’en détourner carrément !

En revanche le plaisir de jouer en famille va créer une cohésion entre les parents et les enfants et c’est tant mieux !

Un ado qui est occupé avec sa famille, même si c’est pour ronchonner toute la journée, ne se retrouve pas tout seul à ruminer des idées noires ou à chercher d’impossibles relations avec des inconnus.

 

solutions2) Comme si vous appreniez à nager : procédez par étapes

 

A chaque âge son rythme. Romain a 15 ans, mais si votre adolescent a 14 ans, vous pouvez aussi négocier : les horaires de pratiques, les sites fréquentés, de meilleures notes au collège en échange de temps de jeu…

Si votre ado est plus âgé, par exemple 17 ans, évidemment son autonomie est plus grande, mais le temps passé sur la toile peut se discuter aussi. Il peut vous aider dans votre apprentissage de l’informatique si vous êtes un néophyte. N’imposez rien d’emblée…

Discutez, argumentez avec fermeté et une petite touche d’amusement (voire d’admiration !). Plus vous installerez tôt de bonnes habitudes, moins vous aurez de travail plus tard !

 

Un problème ?  Des solutions sur Moralotop3) Lancez-vous, créez un blog !

 

Vous aimez la cuisine, le bricolage, les randonnées ou le jardinage ? Allez visiter des forums, inscrivez-vous dans des groupes par affinités. Proposez des thèmes de réflexion. Posez des questions. En vous familiarisant avec internet, vous allez probablement dédramatiser son impact et détendre l’atmosphère familiale.

De toute façon, vous n’arrêterez pas le mouvement, alors, entrez dans la danse !

– Et votre réputation ?

Renseignez-vous auprès de spécialistes de la question sur des sites qui savent comment protéger votre réputation : e-reputation.e-visibilite.com/‎ ou http://www.businessprocesspartner.com

Et maintenant

Marc et Sophie sont dans le grand bain ! Ils avancent à grandes brassées ! Tout de même ils s’interrogent encore sur certains points :

  • Peut-on vraiment tout maîtriser sur le net ?
  • Quels sont les réseaux les plus utiles et pourquoi ceux-là ?
  • Existe-t-il des astuces pour s’y retrouver quel que soit le réseau concerné ?

 

Décidément ce sujet est très vaste. Et vous..

Quels témoignages pouvez-vous apporter
sur la pratique d’internet en famille ?

 Ou dans votre activité professionnelle ?

Faites-vous des parallèles ?

 Si vous aimez cet article sur les réseaux sociaux et les adolescents, partagez-le ci-dessous, merci