S_Organiser_efficacement_Pro

A votre programme ces jours-ci :

Demain, rendez-vous pénible avec Maxime, client irascible mais… important.

Rapport à boucler pour lundi : adieu week-end randonnée.

Déjeuner dominical dans votre belle-famille (avec gigot  : vous adorez le gigot) mais un séminaire de motivation vous en prive (adieu gigot).

Problème :  tout cela vous barbe !

Pfff… vous n’avez ni le moral ni la pêche et vous vous demandez :

Pourquoi se forcer à faire ce dont on n’a pas envie ?
Bonne question.
Sauf que :

– aussi irascible qu’il soit, Maxime est fidèle et vous assure un chiffre d’affaires récurrent.

– ce rapport à remettre lundi est celui qui vous fera remarquer du DRH.

– c’est vous qui animez le séminaire de motivation et vos collaborateurs adorent ça.

Trois exemples de choses à faire qui vous créent stress et soucis., ou, simplement, vous ennuient, vous barbent.

Vous les rencontrez continuellement au quotidien.

D’où le titre de l’article :

Problème : Ça me barbe mais…

Qui se complète ainsi :

Un problème ? Des solutions sur Moralotop par Jean-Luc HudryÇa me barbe mais… je dois le faire !

 

En effet, ces choses à faire peuvent être douloureuses, contrariantes, désagréables.

Mais elles sont indispensables.

Vous pourrez pester contre la terre entière.

Fustiger votre équipe, votre conjoint, vos clients, vos proches et tutti quanti, il n’empêche : ces choses à faire sont IN-DIS-PEN-SA-BLES.

Indispensables, d’une manière ou d’une autre, pour la suite de votre parcours professionnel.

separateur_Organiser-01

Alors comment mieux vivre ces situations stressantes ?

Comment traiter efficacement ce problème  qui vous ennuie, vous chagrine ? 

 

solutions1) Choisissez une attitude gagnante.

 

Voici deux comportements courants:

Attitude 1 : Désolé… pas le temps d’y réfléchir, plus important à faire, trop de problèmes à résoudre etc.

Fermez le ban.
Tout est dit.

Vous avez décidé de ne rien voir.
Et de ne rien faire.

Façon autruche.

Or le problème avec ne rien faire est que vous ne saurez jamais quand vous aurez fini de ne rien faire !

Résultat : Rien ne bouge.
Complications à prévoir.

 

Attitude 2 : C’est décidé, je m’y mets… demain.

Ou plutôt après-demain.
Bon… sans faute, j’attaque le mois prochain.

Autant dire que vous ne le ferez jamais.
Enterrement de première classe.

En fait d’attitudes gagnantes, ces deux-là ne vous feront pas retrouver le moral tant votre inaction :

  • aggrave le problème.
  • multiplie les difficultés
  • génère plus de stress et de soucis.

Vous culpabilisez  car vous savez, au fond de vous, qu’il faudrait agir.

D’où un troisième comportement que je vous recommande.

 

Attitude 3 : Je mets les mains dans le cambouis et m’interroge.

La prochaine fois qu’une chose à faire vous barbe, demandez-vous :

a) Pourquoi cette chose à faire me parait-elle si pénible ? (Quelle peur ou frein se cache derrière elle ?)

b) En quoi ne rien faire ou la repousser aux calendes grecques m’aiderait-il à atteindre mon objectif ?

c) En quoi, agir maintenant me rapproche-t-il de ce que je vise ?

 

Interrogez-vous vraiment.

Pas pour la forme, mais dans le but de trouver les réponses.

Répété et pratiqué régulièrement ce questionnement est capable de vous faire changer de vie.

Car, en favorisant de nouvelles habitudes, il réduit le nombre et l’intensité des problèmes et améliore votre réaction aux évènements.

separateur_Organiser-01

 

solutions2) Passez à l’action.

Cela ne veut pas dire foncer dans le brouillard.

Mais faire ce qui doit être fait.
Laissez de côté vos pensées négatives et autres ressentiments.

Concrètement, quand une chose à faire vous barbe, vous avez le choix entre :

  • LA FAIRE

et

  • LA FAIRE

En option : vous pouvez choisir de LA FAIRE SANS ATTENDRE.

Choix difficile, j’en conviens.

separateur_Organiser-01

 

solutions3) Réjouissez-vous !

Votre action aura été bénéfique… ou non.

Mais quel qu’en soit le résultat, vous aurez évacué la pression qui vous habitait.

Vous vous serez placé en situation de peser sur les évènements au lieu de les subir.

De quoi retrouver confiance en vous puis passer à autre chose, l’esprit plus serein.

separateur_Organiser-01

 

solutions4) Projetez-vous… une fois cette tâche pénible achevée.

Et le problème derrière vous.

Rappelez-vous :

Il est moins difficile de résoudre un problème que de le poser.

Le poser, c’est prendre le taureau par les cornes.
Sans agiter le chiffon rouge (le taureau n’aimerait pas…).

Vous l’avez fait, bravo.

Maintenant et pendant l’action, placez-vous dans le futur.

Regardez-vous savourer.

De ne plus avoir à faire ce que vous deviez faire.

Et qui vous ennuyait tellement.

De ne plus avoir à faire face au problème mais d’avoir apporté une solution puisée dans votre stock de solutions gagnantes...

Sympa non ?

Voyez comment :

– Maxime, entre deux colères, vous a finalement signé un joli bon de commande.

– Le DRH a vanté votre rapport (au prix, certes, de votre week-end randonnée).

– Vous avez fait un tabac lors de votre séminaire.

Que du bonheur…

 

D’où cette astuce de vie que je pratique quotidiennement.

Quand une chose à faire me barbe… je commence par elle.

Le problème n’est plus sous le tapis.

Et ça marche !

 

Et maintenantEt vous, comment traitez-vous ces choses à faire qui vous barbent ?

Raisonnez-vous problème ou solution ?
Euh… soyez sincère SVP…  🙂

 Partagez cet article en cliquant ci-dessous sur votre réseau favori, merci.

Retrouvez-moi ici