S'organiser est nécessaire. Gains de temps et d'efficacité, moins de stress etc. Mais s'organiser s'apprend. Moralotop vous y aide. Rejoignez-le.

 

« Pas possible avant mars prochain, je suis débordé »;  « Comment, Annick, tu n’y penses pas, regarde cette pile de dossiers, je suis débordée j’te dis. »

Exemples de dialogues mille fois entendus quelle que soit votre activité, vous même y participant sans vous priver.

Ainsi :

Les sportifs ont la tête dans le guidon.

Les adeptes du franglais sont surbookés, voire pour les plus atteints, overbookés.

Les classiques sont charrette, la tête sous l’eau, certains même ne voient plus le jour.

Quant aux plus élégants, ils font dans la dentelle puisque tendus comme un string.

Florilège d’expressions qui convergent toutes vers ce constat :

Un problème ? Des solutions sur Moralotop par Jean-Luc Hudry

 

Vous êtes dé-bor-dé (e).

Traduction : vous perdez le contrôle des tâches quotidiennes à accomplir et vous noyez dans l’océan de vos responsabilités.

Quelles conséquences ?

  • Perte de confiance en vous, Miss CATA, votre insidieuse petite voix,  y allant de son couplet coupe-pattes : Tu n’es pas à la hauteur, tu devrais y arriver, Solène s’en sort parfaitement… elle, etc.
  • Peur de rater vos objectifs, de rater la petite ligne importante dans le contrat avec Duchemin, de courroucer Alain, le big boss, et ainsi de suite.
  • Stress à tous les étages, à quoi bon détailler davantage ?

Vous verrez donc partout, et chacun vous répètera qu’être débordé est la pire des « attitudes » au travail. Et qu’il faut y remédier sous peine de rater votre mutation à la Tranche-sur-Mer, sur laquelle vous comptez tant… pour mettre les voiles.

Ou dire adieu à l’augmentation qui vous pend au nez comme un pendu à sa corde.

Comme vous peut-être, je suis moi-même débordé.

Entre :

  1. la conception et la réalisation de Solutionsgagnantes et aujourd’hui du site Jean-Luc Hudry, Conférencier
  2. les articles du blog et réponses aux nombreux commentaires.
  3. l’arrivée de la stimulante Miss PEPS.
  4. les conférences entreprises  et l’élaboration de nouveaux ateliers pour particuliers.
  5. la présence sur les réseaux.
  6. la rencontre physique avec de nouvelles têtes (important ça !).
  7. l’élaboration d’un projet (top secret) qui me tient à cœur.
  8. les interviews vidéos
  9. Celle sur une web TV (+ 74.000 personnes connectées) entre autres réjouissances, bref, n’en jetez plus, je suis clairement débordé, enfin… j’étais débordé car j’ai appris à ne plus l’être !

Si donc maîtriser vos activités est évidemment souhaitable, d’une part, tout le monde court après le temps – surtout ceux qui apprennent aux autres à le gérer – d’autre part, cette situation a aussi des avantages.

Dont celui de comprendre comment vous fonctionnez
pour y réfléchir et augmenter votre efficacité personnelle.

D’où le titre un peu « punchy » de cet article :

Pourquoi être débordé est utile.

Ça l’est, car vous apprenez et récoltez de précieuses infos sur :

 

Sur Moralotop, des tas de solutions (pertinentes) aux problèmes privés et professionnels.1) Vos capacités de travail et de résistance.

Au travail comme face aux difficultés, les capacités des gens sont diverses.

Certains frisent le burn out après 5 heures de travail là où d’autres sont juste échauffés, n’ayant pas vu l’horloge tourner : tiens ça fait déjà 5 heures que je suis dessus.

Indépendamment de la complexité des actions à mener, évaluez donc précisément vos capacités de travail et d’absorption des tâches.

 

Sur Moralotop, des tas de solutions (pertinentes) aux problèmes privés et professionnels.2) Votre organisation personnelle.

Est-elle au top ou perfectible ?

Exemples : perdez-vous du temps et de la concentration à regarder chaque mail qui arrive ou ne consultez-vous votre messagerie que 2 fois dans la journée ?  (Avec environ 300 mails / jour, je la consulte le matin, le midi et le soir, et ai installé des dossiers pour trier les courriels).

De même, limitez-vous vos interventions sur les réseaux quand il est si tentant (et chronophage) d’y ajouter toujours plus de commentaires, de likes ou d’articles ?

Faites donc le tour de votre organisation (incluant le rangement de votre espace de travail) et voyez là où vous pouvez gagner en efficacité.

 

Sur Moralotop, des tas de solutions (pertinentes) aux problèmes privés et professionnels.3) Votre priorisation des tâches

Si vous traitez tout ce qui vous arrive séance tenante, mécaniquement et sans discernement, vous n’irez pas au bout de chaque chose.

Et n’allouerez pas le maximum d’énergie aux dossiers ou actions qui la réclament pourtant.

Sachez bien distinguer entre l’urgent et l’important, cet article vous y aide.

 

Sur Moralotop, des tas de solutions (pertinentes) aux problèmes privés et professionnels.4) Votre action

Si vous êtes en permanence la tête sous l’eau, quelques bonnes questions à vous poser :

    •  Agissez-vous car vous êtes « bien obligé » ou, au contraire, vos actions sont-elles librement effectuées sans frein psychologique particulier ?

 

    • Êtes-vous hyperactif ?

 

  • Si oui, cela cache-t-il quelque chose (peur de vous retrouver seul, besoin de justifier un poste, un statut, un revenu, importance du regard des autres) ou simplement l’envie farouche d’atteindre votre objectif ?

Nous pourrons développer ces points car bien d’autres idées me viennent mais… gardons la maîtrise des choses, justement !

 

Pourquoi être débordé est utile…

Vous le savez maintenant.

Cela vous permet d’identifier vos comportements, motivations, capacités, et organisation
et de corriger ce qui doit l’être pour reprendre le contrôle.

Du temps et des tâches à accomplir.

Et maintenant

 

 

Et vous ?

Êtes-vous débordé(e), un peu, beaucoup, jamais, énormément ?

Regardez-vous fonctionner – objectivement –  et répondez dans les commentaires.

Pour recevoir les nouveautés par mail
cochez  la case « Recevoir les nouveautés » située sous l’espace « Commentaire » un peu plus bas.