article_invite

 

Parents :  ados, réseaux… bobo ?

Prenez la parole !

Aujourd’hui, premier article invité sur Moralotop : Parents :  ados, réseaux… bobo ?

L’addition de compétences et d’expériences, rien de tel pour aider les autres.

Comme étudiant, chef d’entreprise ou blogueur, j’ai toujours placé la notion d’équipe au cœur de mes activités.

Cela va continuer… sous diverses formes.

En voici une : l’article invité.

Avis aux amateurs (éclairés).

 

Place donc à Anne Stepourenko.

Dans le cadre de l’opération en cours : développer son réseau, elle signe un article dont le titre est édifiant : Parents : réseaux, ados… bobo ?

Et beaucoup se retrouveront probablement dans cette question de fond.

 

Anne possède un style.

Et surtout une réelle compétence sur le thème des relations parents ados.

  • Comment favoriser chez les parents d’adolescents une capacité d’écoute et d’action ?
  • Comment rester calme avec vos ados quand  il y a… disons… de l’eau dans le gaz ?

 

Anne a beaucoup travaillé – et pratiqué – ces questions.

A elle la parole.

Parents : ados/réseaux…bobo ?

 

 Depuis quelques jours, je reçois des invitations sur Twitter.

Elles proviennent d’adolescents de 13/14 ans, qui me proposent de les suivre.

Je ne les connais pas, ils ne me connaissent pas davantage.

Le ton est engageant, l’humeur joyeuse.

 

Curieusement, je me suis trouvée gênée de leur répondre.

Mais la curiosité est la plus forte.

 

Mère moi-même de 4 enfants, je me pose des questions :

  •  Leurs parents sont-ils au courant ?
  • Que recherchent-ils ces ados ?
  • Qui rencontrent-ils en fin de compte ?
  • Comment font-ils le tri ?

 

Si vous êtes parent, vous pensez peut-être comme moi :

Déjà que c’était pas facile de garder discrètement un œil sur ses fréquentations dans le quartier, voilà qui ne va pas simplifier ma tâche !

Des centaines d’inconnus, des amis… hum hum, des amiiiis…

 

I’m happy, dirait Snoopy.

Qui sont-ils, ces bavards virtuels, ces fantômes, ces avatars ?

 

En suivant Jean-Luc, vous avancez pas à pas afin de débroussailler l’écheveau de vos contacts sur le réseau de votre choix et voilà que chez vous, dans votre propre famille, d’autres ramifications surgissent.

 

Le phénomène « réseau » vous apparaît dans toute son ampleur.

Quel soulagement ce serait pour vous si l’utilisation des réseaux était cadrée…

Quelle paix pour l’esprit s’il n’était pas nécessaire de tout vérifier, de se méfier du monde entier !

 

Il est urgent de réagir et certains proposent des solutions : xooloo.org

 

1 – Bon, voyons déjà ce que pensent les autres parents de ces connexions virtuelles.

  • Un parent sur 3 est très inquiet : ah tout de même…
  • Un parent sur 2 ne sait pas comment s’y prendre : heu, vous en faites partie ?

 

Facebook fait peur à 79% des parents et à 59% des enfants.

Heu, et pour être plus précis ?

Les pédagogues (36%) prônent le dialogue : un enfant averti est mieux protégé, disent-ils.

 

Les inquiets (34%) bataillent sur tous les fronts :

  • la protection de la vie privée : pas question de voir votre adresse affichée partout…
  • la portée des infos livrées à des inconnus : une ado de 15 ans a vu débarquer 20.000 personnes à son anniversaire, vous imaginez la surprise…
  • l’addiction : plus de 3h par jour pour les 13/16 ans !
  • le pilonnage commercial : quel excellent moyen pour vendre davantage.

Sans compter que le Net n’oublie rien !

 

Quelques optimistes considèrent les réseaux comme un moyen de dépasser sa timidité, mouais…

D’autres parents baissent les bras, fatalistes et impuissants face à l’ampleur du phénomène.

4% de réfractaires imposeraient même tout net l’interdiction : des purs et durs.

 

Vous voilà bien avancés.

Et vous : comment abordez-vous ce problème parents : ados, réseaux…bobo ?

 

Quelle stratégie serait la vôtre pour vous sentir rassuré ?


2 – Et d’abord, ces réseaux comportent-ils vraiment des risques ?

Ah le mot est lâché : risque !

Vous les connaissez les mille et un dangers de notre quotidien :

  • les molécules mal dosées dans les médicaments.
  • les viandes douteuses dans nos assiettes.
  • l’émission de polluants dans l’air ambiant.
  • les cigarettes, l’alcool, le surpoids… stop !

 

Tout cela, vous pensez bien le maîtriser : ça se mesure et vous pouvez choisir les produits que vous voulez pour contourner le problème.

 

En revanche, l’activité sur les réseaux représente une masse de données tellement éparpillées que votre esprit, déjà conditionné à la méfiance, a tendance à rejeter d’emblée cet outil puissant certes, mais envahissant.

Pourtant, impossible d’y échapper.

 

Alors disons qu’un réseau, c’est comme un marteau.

Mais un marteau est-il dangereux ?

 Cela dépend de la manière dont vous l’utilisez !

 

Comme je vous le disais, quel bonheur si le mode d’emploi était livré avec l’outil…

 

 

Quand nous saurons appliquer la méthode que nous découvrons avec Jean-Luc, tous ensemble, rien de plus simple que de la transmettre à nos têtes blondes.

En attendant, heureusement qu’il vous reste du bon sens !

 

Cette ressource inestimable pousse spontanément dans la tête de chaque parent.

Et je vous encourage à la cultiver, vous verrez comment prochainement.

 

Dites-nous :

quelle est votre attitude face aux ados/réseaux/bobo ?

Merci de commenter cet article et, s’il vous plaît, de le partager sur les réseaux.