Mieux_etre_avec_les_autres_Prive

 

Vous aider à résoudre les problèmes quotidiens prend plusieurs formes : articles, livres, formations, etc.

J’aime aussi laisser divaguer ma plume et illustrer des moments de vie par quelques histoires. Histoires d’amour, histoires drôles, histoires courtes, etc.

Leur point commun ? Toutes révèlent un ou plusieurs enseignements, une ou plusieurs solutions  à un problème donné.

Aujourd’hui une courte histoire d’amour.

Ce n’est pas la construction de cet amour qui est décrit, mais son application concrète dans une situation courante, source d’états d’âmes, de frictions et…d’amour.

Venez-avec moi : je vous emmène au grenier. chuuut… il y a déjà du monde là-haut…

Histoire d’amour :

Alix et Tom : le Vide grenier (1)

19 heures: Tom, le mari d’Alix est de retour à la maison.

 Tom : Poouh, je suis crevé. Tu es là, Al ?

Alix  : Ici, au grenier.

– Ça fait bien cinq ans que tu n’y as pas mis les pieds. Il a dû trouver le temps long le pauvre. Tu prépares un vide grenier ?

– Tout juste. Monte vite.

– Non, je suis vanné. Viens-toi.

Alix (voix suave)

Tu es fatigué, dommage… moi, j’ai une de ces formes…

– Tant mieux pour toi ma biche. Je ne suis pas en congés moi, je bosse moi… et tac !

 (Après un moment)

Tu trouves des choses intéressantes pour ton super vide grenier, chérie ?

ALIX (re-voix suave)

Mieux que ça, je redécouvre ma vie. Toutes ces vieilleries que j’aimais tant chouchouter. Monte vite, j’ai tellement envie de te retrouver, mon nounours.

 

(Tom Intrigué et intéressé) : A ce point ?

(voix encore plus suave) :  Oui… à ce point.

Ce sous-entendu prometteur rappelle à Tom une ancienne
et inoubliable étreinte avec Alix dans ce même grenier.

Au début de leur histoire d’amour.

La perspective de revivre ce moment ne lui déplairait pas.

Tom (ragaillardi) : Tiens, c’est marrant, je me sens mieux… beaucoup mieux même. Une minute Al, j’arrive.

Sur ce, il fonce dans la salle de bains, prend une douche, passe un short qui traînait par là, s’asperge du premier parfum venu… tandis qu’Alix s’impatiente.

 

– Tu viens, chéri, j’ai chaud, si chaud, dans ce grenier.

– (Tom, façon Jean-Claude Dusse dans les Bronzés) : Voilà, voilà… j’arrive…

 

Gai comme un pinson, Tom quitte la salle de bains, avise un casque de pompier dans un coin du salon et, dans l’euphorie, décide de le coiffer.

Puis il monte deux à deux les marches de l’escalier
et passe la porte du grenier
où Alix, interloquée, le dévisage.

 

– Beh, que fais-tu en short, torse nu, avec le casque de pompier de Maxime ? Dis, ça va comme tu veux ?

 

 Par jeu, Tom adopte une démarche chaloupée et le style “macho” qui va avec.

Son histoire d’amour avait débuté ainsi.

Puis il s’approche d’Alix et, d’un doigt, lui soulève le menton.

– Alors comme ça, ma caille, tu as chaud n’est-ce pas ? Tu as appelé les pompiers, je viens éteindre l’incendie.

(Amusée) : Euh … je fais juste un vide grenier, Monsieur le pompier.

(Plus sérieuse) : Mais si ça t’amuse de fêter Mardi gras en plein juillet…regarde, je suis en train de trier ces cartons.

– Trier les cartons … c’est ça… trier les cartons… ha ha ha …

 Puis il s’approche pour embrasser ALIX… qui le repousse.

– Aaaah mon canard, j’aaaaaiiiiiiime quand tu me résistes …

Alix (fermement) : Tom, je suis occupée là, je prépare mon vide grenier.

– Alors comme ça on a chaud, très chaud, on crie au feu et quand arrive le pompier, pffffttt, plus personne, Madame veut s’envoler ? Pas mal, bébé, pas mal… ça me plaît ça.

(Courroucée) : Non mais ça ne va pas ? En plus tu es complètement ridicule avec ton casque et ton… short trop court.

 

Le sourire façon Ultrabrite, Tom s’approche très près d’Alix.
Plus macho que jamais.

Il est en pleine histoire d’amour et en remet une couche…

 

– T’es pas vilaine quand tu te fâches, tu sais… pas vilaine du tout.

(Alix encore plus courroucée) : Mais c’est fini oui ? Je fais un vide grenier, un VIDE GRENIER, c’est clair ?

– Très fort ça… très fort. Madame dit non pour mieux dire oui. Classique.
Classique mais efficace… j’adooore… quel talent, mon lapin !

 

Et Tom d’enlacer Alix qui, encore une fois, le repousse.

 

(Très insistante) : Tom, la biche, le canard, le lapin et tous les autres te demandent de bien vouloir leur faire des vacances : je prépare mon vide grenier, là.

En plus, ce parfum, quelle horreur, tu t’es renversé le flacon sur la tête ?

Tom s’interroge : Que comprendre de l’attitude d’Alix ?

 

– Euh,  j’suis perdu là… on ne joue plus ?

–  Je ne joue à rien du tout, je te répète que je prépare un vide grenier pour dimanche, ça se voit non ?

 

(Dépité) : Mais pourquoi m’as-tu allumé alors ?

– Je ne t’ai pas allumé !

–  N’empêche.
La dernière fois que tu m’as appelé au grenier, on vivait une histoire d’amour torride, d’ailleurs ça s’est terminé en brouette thaïlandaise sur une caisse à outils rouillée !

Alix (éclat de rire) : Je m’en souviens. D’ailleurs, tout n’était pas rouillé…

Tom (flatté) : Merci.

– Je parlais pour moi !

(Un ange passe, Tom encaisse la boutade).

– En tout cas,  j’ai cru que tu voulais remettre le couvert, chérie.

Tom, ce vide grenier est important pour moi. Je revis mon passé, tu comprends ? Je voulais te faire partager ce moment, c’est tout.

(Déçu) : Alors les « Viens mon amour » par ci, les « monte vite » par-là, c’était du pipeau…

Je croyais qu’on revivait un bon moment de notre histoire d’amour.

(Émue, changeant de sujet) : Regarde, ces vieilles malles.

– Et toi, regarde ce jeune mâle !

(Éclat de rire) : Approche, mon nounours, tiens, voilà, un bisou,

– UN bisou ? Tout ça ? J’ai peur d’abuser.

 Attendrie, ALIX ouvre un nouveau carton.

–  Tu vois, dans chaque carton, il y a un truc qui me rappelle mon enfance, c’est génial, non ?

–   Super. Mais faute de grives on mange des merles, alors je descends : J’AI FAIM !

 

Tom descend l’escalier en bougonnant.

Puisque « Madame se souvient », « Madame retrouve son passé » et que Madame est bien loin de notre  histoire d’amour, alors… laissons Madame à son vide grenier.

 TOM a regagné la cuisine.

Soudain ALIX pousse un cri…

 

Que retirer de cette partie 1 de l’histoire d’amour entre Tom et Alix ?

 

Moralotop_probleme2Rester sur votre idée, votre perception d’une situation, et ne voir qu’elle entraîne souvent des quiproquos.

Voire de fâcheuses déconvenues.

 

Dans chaque situation :

solutions

 

1) Dialoguez . L’échange vaut toujours mieux que le non-dit.

 

solutions

 

2) Envisagez toujours le point de vue de l’autre.

 

solutions

 

3) Mettez-vous à sa place pour comprendre pourquoi il dit ce qu’il dit.

 

solutions

 

4) Et ce qu’il cherche à faire ou obtenir.

 

Et maintenantVoulez-vous connaître la suite de cette histoire d’amour ?

 Votez : STOP ou ENCORE ?

Je suivrai votre avis, merci.

La suite : Histoire d’amour : Alix et Tom (2)

separateur_mieux_etre-01

  Conférences, livres, ateliers, coaching : retrouvez-moi ici.

Pour ne rien rater des nouveautés Moralotop,

Inscrivez-vous ici (gratuit) et recevez votre cadeau 🙂