Actu

 

Il vient de partir et tout a été dit au sujet de Steve Jobs.

Ou presque.

Le premier article de ce blog lui est donc consacré.

Car au-delà du génie de l’artiste (pour les uns), du manager impitoyable (pour les autres), un fait majeur, sans doute le plus important de tous, est resté ignoré des commentateurs.

En effet, n’est-il pas hautement réconfortant de constater que dans ce monde mécanisé un homme a pu influencer valablement la vie de millions d’autres ?

 

Entreprendre dans son sens le plus fort.

Entreprendre pour apprendre, à soi et aux autres.

Il y a donc toujours de la place pour la création, le foisonnement des idées, pour l’intelligence individuelle et collective, pour l’envie insatiable de faire un pas de plus.

Entreprendre pour satisfaire un appétit de création, mais entreprendre, aussi et avant tout, pour améliorer l’existant et faire progresser la société.

 

En un mot, le génie humain reste le boss, quelle bonne, quelle excellente nouvelle !

Même si naturellement, toute médaille à sa face cachée et qu’entreprendre, créer, innover, n’échappe pas à la règle.

Et, si je puis me permettre le tutoiement, Steve, au-delà des merveilles technologiques inventées avec tes équipes, (on ne fait rien seul), par delà ce goût d’entreprendre qui fut ton moteur, on retiendra aussi de ton bref passage sur terre une réelle philosophie de vie.

Empreinte de sagesse et de recul sur les choses..

Et que je partage dans une large mesure.

 

Ce qui montre à nouveau combien l’humain reste le cœur, et le moteur, de toute société… heureusement !

A toi donc la parole.

Steve jobs et la maladie

Qu’en pensez-vous ?

Article publié sur Moralotop version 1.

Partagez-le sur les réseaux en cliquant juste en dessous SVP, merci.

Retrouvons-nous aussi ici