Actu

Message court ce matin.

Pas le temps de fignoler l’article, il y a un sacré problème.

 

Moralotop_probleme2C’est la fin du monde !

La fin des temps... sale temps !

Le monde va s’embraser.
Cette prédiction Maya est pour moi du chinois.
Mais elle est là.

 C’est la fin du monde aujourd’hui… euh…
le changement c’est maintenant !

 

La preuve : Michel en parle tout le temps, c’est dire si c’est sérieux.

En plus, Viviane dit qu’elle connaît quelqu’un qui connaît quelqu’un qui est le beau-frère de l’arrière-grand père d’un descendant des Bayard.

(Elle confond Mayas et Bayard… le chevalier… elle est gentille Viviane).

Et que ce gars (Isidore) lui a dit qu’on lui avait dit que tout est à cause du soleil.

Or il en connaît un rayon sur le soleil, Isidore, alors…

 

Vous le voyez, de source sûre, indiscutable, c’est la fin du monde aujourd’hui.

Certains parmi vous doutent encore… très bien, voici un argument béton.

A la télé, on en parle oui ou non de cette fin des temps… c‘est-y pas une preuve ça ?

 

A la télé on parle bien de Cyrillignac… Bugapadirac… euh, c’est quoi le nom déjà… Bugarach, c’est ça, Bugarach, ce village qui résiste (comme résistait celui d’Astérix) ?

Là-bas, ils ont illuminé les rues.

Avec les illuminés du coin.

Si ce n’est pas de l‘argument ça, je rends mon tablier.

 

Bon, le temps tourne.

Et la terre va s’arrêter de le faire.

Un paradoxe de plus dans un monde qui touche à sa fin.

Chaud devant, je suis pressé, 2, 3 trucs à régler avant le feu d’artifice.

D’abord je voudrais vous dire que…

Aie… désolé, plus le temps, la fin du monde n’attend pas.

 

En tout cas, soyons positifs, nous n’aurons plus besoin :

– de ranger.

– de se demander quoi faire à dîner.

– de ramer pour trouver une place de parking.

– de supporter tout ce qui nous insupporte.

Et ça c’est top.

Mais on ne pourra plus savourer tout ce que l’on aime… c’est moins top.

 

A qui la faute ?

A vous de juger, en tout cas, info fiable : c’est la fin du monde aujourd’hui.

Pour un changement, c’est un sacré changement.

Et rappel aux étourdis qui auraient zappé cet instant décisif.

Ils vont changer de vie.

 

Et maintenantChers lecteurs, l’heure fatidique approche, il faut conclure :

Inutile de boucler vos valises, elles vont se faire la malle.

Avec vous.
Avec moi aussi puisque nous allons probablement au même endroit.

Peut-être l’occasion de poursuivre nos échanges.  J’avais tant de projets en préparation ici-bas, tant de bonnes choses à partager avec vous.

 

Soyons réalistes, c’est la fin du monde aujourd’hui.

Comment ignorer cette évidence ?

Rappelez-vous Michel, Viviane, Isidore, la télé… rien que du solide.

Pensez-à Bularzac… Caransac… Toutenvrac… grrr… Bugarach, de l’argumentation premier choix.

Adieu amis de la poésie, de Moralotopet des pommes de terre frites… c’est la fin du monde on vous dit.

Dans quelques minutes.
Bonne fin des temps.

Je vous aime.
D’ailleurs dites toujours à ceux que vous aimez que vous les aimez… tant que vous pouvez le faire.

 Quant aux étourdis qui vivent dans la lune, y rester aujourd’hui est le meilleur moyen de garder les pieds sur terre !

 Cet article vous plaît, partagez-le sur les réseaux… avant la fin du monde !