S_autoriser_a_Pro

Ah quel talent je vais avoir demain…

Ainsi parlait Hector Berlioz, le fameux compositeur.

Pourtant, j’y vois une… fausse note.

Si ! (pas la note, l’adverbe).

Pourquoi attendre demain pour valoriser votre talent puisque vous en avez et qu’il peut être promu aujourd’hui ?

Ah la la… démagogie… il flatte ses lecteurs dans le sens du poil… ah bon, vous croyez que c’est le genre du bonhomme ?

Non, en effet, ce n’est pas du tout le style, j’ai même horreur de ça.

Simplement, appelons un chat un chat.

Comment se mettre en valeur ?

D’abord en constatant que le talent est une denrée répandue.

Et que vous avez du talent.

Au moins un.

Parfois même un incroyable talent.

 

Mais qu’en faites-vous ?

Ben… je n’en sais rien, j’ignorais que j’avais du talent, moi ! 

Ou encore : 

Dans le service, je remporte 1 arbitrage sur 2.
Super.

Sur 100 mètres, je mets deux secondes dans la vue à Ducloux.
Re-super.

C’est un bon début, mais êtes-vous bien au clair sur ce sujet ?

En effet, le problème, parfois épineux, est triple.

 

Moralotop_probleme2D’abord « vous autoriser » à avoir un don, une capacité, une aptitude.

Ensuite dénicher ce talent, l’identifier avec précision.

Enfin, l’exploiter, le valoriser, en tirer parti.

 

Je m’explique :

  • Vous composez comme Berlioz ou jouez comme Nadal.
  • Vous êtes imbattable en finances, ou un remarquable vendeur.
  • Il n’y a pas deux organisateurs comme vous, pas un coach qui vous arrive à la cheville, bref quelque chose vous distingue de la masse, ou vous propulse…

 

solutions1) Acceptez-le !

Première étape vers plus de bien-être.

Même si ce talent n’est pas forcément unique au monde…

Oh moi, vous savez je ne suis pas bien doué, gna gna gna…

Hep la, bannissez toute fausse modestie, en revanche, gardez en mémoire cette citation de Trucmuche : La modestie est la housse du talent.

La modestie sincère vous aide, la fausse modestie vous nuit.

 

Maintenant que vous avez accepté l’idée d’avoir du talent :

 

solutions2) Repérez-le.

Derrière quoi se cache-t-il le bougre ?
Est-il déjà en action ou sommeille-t-il profondément ?

En effet, il est bon de vous autoriser à en avoir et encore mieux de l’identifier précisément.

  • Vous êtes doué pour le Jokari, saisissez la balle au bond, qu’est-ce que cette aptitude vous révèle sur vous-même ?
  • Vous savez animer des groupes, emporter l’adhésion d’un auditoire, ne vous tournez pas de film, ce don cache quelque chose d’intéressant, trouvez-le.
  • Vous aimez battre les cartes et caresser votre conjoint (et pas l’inverse) c’est que vous aimez la belote. Et la pelote.

Qu’est-ce que cela vous enseigne sur vous-même, sur vos capacités, sur ce que vous faites… ou pourriez faire ?

 

Et en fin de vie, aimeriez-vous vous dire : tiens, j’étais doué pour ça et je ne m’en suis pas servi.
Non, bien sûr, espérons-le.

Donc :

solutions3) Exploitez votre talent.

L’utiliser pour les uns ou les autres, gratuitement ou en le monnayant, peu importe, l’essentiel est d’en tirer parti.

De valoriser ce don dont la nature vous a fait cadeau… pas de gaspillage !

 

Et comme ce bon Hector Berlioz sait se faire entendre, (c’est mieux pour un musicien) le voici qui reprend la parole.

La chance d’avoir du talent ne suffit pas,
il faut encore le talent d’avoir de la chance.

Cette fois, pas de fausse note, le critique musical est dans le ton.
En donnant le la, il monte en gamme.

Voici donc une chance qui se présente à vous, sous la forme du projet suivant.

L’idée : Promouvoir votre talent sur Moralotop version 2.

 

Mais pourquoi y valoriser votre talent ?

  • Pour augmenter votre confiance en vous, cette confiance dont on parle tellement sans toujours la concrétiser.
  • Parce que Moralotop 2 est le blog des solutions.
  • Parce qu’être tourné vers les autres est un de mes principes de vie.

 

Concrètement :

Vous avez identifié votre force principale, votre don le plus significatif, bien joué.

Parlez-en, boostez-le, valorisez-le !

Comment ?

Deux possibilités :

solutions1) Par un article invité décrivant votre aptitude à éplucher les pommes de terre deux fois plus vite que tout le monde.

Ou à lire Marguerite Duras en vous tordant de rire.

 

2) Par un service ou produit qui vient de vous, et de vous seul, portant votre griffe,

que vous souhaitez commercialiser ou faire connaître : livre, conférence, séminaire, etc.

 

Ce qui compte est votre talent, votre capacité à transmettre à un vaste public votre maîtrise des techniques d’accouplement des sauterelles de Basse-Normandie, ou votre don pour maintenir une salle éveillée, même après le déjeuner.

Votre aptitude à raisonner et apporter des solutions à un problème

Vous avez un savoir-faire, faites-le savoir.
Peignez un tableau de vous-même.

Une peinture sur soi.

Puis exposez-le.

Cette proposition s’adresse à tous les lecteurs de Moralotop.

Ceux qui lisent sans commenter, ceux qui commentent sans lire, ceux qui… bref, tout le monde est concerné, toutes les bonnes volontés sont en première ligne car voilà l’important :

Sortez de votre coquille, participez, vivez,
bougez, créez, faites des choses,
donnez (sincèrement) le meilleur… vous recevrez bien plus.

 

Et maintenantEn résumé :

Votre premier talent est de repérer vos capacités, dons et aptitudes puis de les développer..

Votre deuxième talent est de saisir les opportunités.

Celle-ci est pour vous.

Je vous propose une exposition, une tribune, une mise en avant – sous réserve de qualité, cela va sans dire – sur ce blog.

Êtes-vous partant, pour exposer votre talent
et accroître votre visibilité ?

 Répandez cet article sur la toile, via les réseaux, un clic et paf… c’est parti, merci !

 Retrouvez-moi ici