Trucs et astuces de jean-Luc Hudry pour résoudre des problèmes privés et professionnel. De vraies solutions ces trucs et astuces concrets : Servez-vous en !Ah la belle, la superbe tarte à la crème !

Question posée 100 milliards de fois mais avec quelle réponse ?

Comment être heureux ?

 

Y ‘a-t- il une astuce, un sésame, une martingale, un joujou extra qui fait crac boum hue, les filles en tombent à mes genoux (jacques Dutronc, pour les connaisseurs)… eh bien, chers tous, voici la réponse :

Le socle, le fondement, la base sur laquelle tout le monde sera d’accord (pourtant des quantités de gens oublient de l’intégrer à leur vie) c’est de…

Et puis non, avant de vous le dire, posez-vous ces 2 questions.

Comment être heureux si vous ne brisez pas les chaines qui vous entravent : vos croyances par exemple ?


Comment vivre heureux
si vous subissez en permanence le poids et le regard des autres ?

Difficile, en effet.

C’est pourquoi l’incontournable condition pour vivre heureux est de… SE L’AUTORISER.

C’est-à-dire s’interdire de s’interdire d’être heureux.

En plus clair, s’autoriser à vivre heureux, sur tous les plans et dans tous domaines.

 

S’accepter, apprendre à s’aimer, se permettre, bref, s’autoriser à être heureux, est un incontournable préalable pour atteindre le Graal.

Voilà pourquoi le prochain Moralotop fera de ce thème une catégorie à part entière.

D’autant que s’autoriser à quelque chose, c’est se débarrasser d’autre chose.

C’est ouvrir le champ des possibles, se permettre ce que vous vous refusiez jusqu’alors.

 

Nous allons donc en parler, en long, en large et en travers.

 

S_autoriser_a_PriveSur le plan privé, s’autoriser à c’est faire ce que vous n’avez jamais osé faire :

– vous lancer dans une activité nouvelle, la philatélie, les échecs ou le biniou.

– partir en Australie en laissant vos chers petits pour 3 semaines.

– Prendre la parole en famille devant une table médusée, (Tante Louise n’en est pas encore revenue).

– Aborder un sujet tabou depuis des lustres et vous libérer d’un passé lourd à porter.

– Monter que vous existez et maitrisez désormais la situation au lieu de la subir.

Et ainsi de suite.

 

Et comment être heureux au travail ?

S'autoriser à changer, vous lancer, vivre autrement, s'autoriser à être heureux, efficace, utile aux autres c'est sur Moralotop. Vous aussi, inscrivez-vous (gratuit)Là encore en vous autorisant, par exemple :

• à contredire Marc, votre boss, dans l’intérêt de l‘entreprise, tant votre analyse est plus pertinente que la sienne.

• à prendre la responsabilité de négocier pied à pied avec Martin, dont la réputation en affaires est celle d’un dur à cuire.

• à faire comprendre à Jérémy, gentiment mais fermement, que ses incessantes demandes d’aide vous freinent dans l’avancée de votre propre activité, etc.

• à proposer votre création – pas forcément un chef-d’œuvre  – à des confrères ou collègues que vous n’osiez même pas approcher.

Les exemples rempliraient une bibliothèque.

Au final :

Comment être heureux
passe par une claire autorisation donnée à vous-même
de vivre ce que vous avez envie de faire ou de vivre.

Ce qui, bien sûr, exclut de faire n’importe quoi.

ET nécessite d’accepter les problèmes qui se posent à vous.

Accepter de ne pas tout avoir quand vous le voulez…. même si vous le voulez très fort.

 

Aussi, pour amorcer les échanges, chers lecteurs, répondez à cette question simple :

Pour vivre heureux, que décidez-vous de vous autoriser désormais ?

 

A date, ont été présentées 4 catégories sur les 11 (privé et pro) du prochain Moralotop.

Vaincre ses peurs.

Parlons argent.

Entreprendre.

S’autoriser à.

A très vite pour la présentation de la catégorie 5.

Vous aimez cet article ?

Partagez-le sur vos réseaux favoris en cliquant juste en dessous SVP, merci, j’apprécie !

 

Pour recevoir les nouveautés par mail et être informé(e) de la prochaine évolution de Moralotop, Septembre 2015,  cochez la case « Recevoir les nouveautés » située sous l’espace « Commentaire » un peu plus bas.

 Conférences, Livres, Ateliers, Coaching : retrouvez-moi ici