Entreprendre_Prive

Changer de vie ?   C’est vrai ça …

J’aurais tant voulu :

Être un homme politique, une femme célèbre,

Aimer et être aimé(e),

Parler chinois, gravir le Mont-Blanc, avoir Bill Gates pour ami, vendre du chèvre au Larzac.

J’aurais tant voulu :

Être plus intelligent qu’Einstein, plus attirante que Demi Moore.

Avoir une bonne santé, un moral en béton, enthousiasmer un auditoire de 1000 personnes.

 Changer de vie
tellement j’aurais aimé..

  • Inventer le moteur à eau, collectionner les conquêtes, avoir des enfants,
  • Être reconnu(e) dans mon job, par mes voisins, pour ce que je suis et pour ce que je fais.

 

Oui, j’aurais apprécié une plus belle vie.

Faire ce que j’aime vraiment, moins de problèmes, plus de tout.

Mon rêve ?

Changer de vie.

Changer de vie à 30 ans.

Changer de vie à 40 ans, peu importe, mais modifier ma trajectoire, ce qui m’est arrivé, et ce qui m’arrive encore.

En fait, j’aurais voulu tout plaquer et changer de vie.

Changer de vie du jour au lendemain.

Au lieu de ça… pffff…

Qui parle ainsi ?
Des quantités de gens, vous peut-être.

Qui le plus souvent se justifient :  Je n’ai pas pu parce que ou La vie en a décidé autrement, c’est trop tard.

 

Moralotop_probleme2Bonjour nostalgie, chagrins, plaintes.

Bienvenue aux pensées négatives plus fortes les unes que les autres.

Place au catalogue des occasions manquées et aux regrets qui vont avec : Si seulement j’avais…

Bonjour à tous les coupables de la terre, ceux qui – bien sûr – les ont empêché de faire ceci ou d’atteindre cela.

Place, enfin, aux critiques tous azimuts sur l’époque, les situations, les gens, « évidemment » responsables de leur insatisfaction.

Un jour, ils quittent cette vie.
Comme tout le monde.

Alors on les pleure.

On pleure qui ils étaient, ce qu’ils ont fait, ce qu’ils avaient encore à faire.

On pleure les bons moments passés, tiens… il y en a donc eu.

On pleure les instants de bonheur qui auraient pu être vécus.

On se souvient, on invoque et on regrette… une fois de plus.

C’est là qu’apparaît un extraordinaire paradoxe :

Toute notre vie, on critique notre vie

et quand elle s’en va, on… râaaale !

Voici deux premières solutions.

solutions

1) Pour ne rien regretter, appréciez-votre vie, (tant que vous l’avez).

 

solutions2) Soyez optimistes.

Non par « béatitude » mais, par raison ou nécessité, soyez optimistes.

Ainsi vous préparerez mieux les changements de trajectoires auxquels vous aspirez.
Et augmenterez vos chances de les réussir.

En êtes-vous convaincu(e) ?

 Et maintenant

Lire :  Changer de vie ? (Suite)

 Entreprendre, on sait ce que cela veut dire sur Moralotop !

Pour ne rien rater des nouveautés Moralotop,

Inscrivez-vous ici (gratuit) et recevez votre cadeau 🙂