Fichu stress qui vous gâche la vie. Déstresser est possible, et s'apprend. Mettez-vous en marche et apprenez à déstresser (vraiment) avec Moralotop, le meilleur des antistress !Hier,  9h50 :  ravi(e), vous approchez du magasin pour acheter votre nouveau smartphone.

9h54 :  vous lisez : fermeture pour travaux. Zut.

9h55 : Idée géniale : vous rendre dans un autre magasin.

10h23 : Devant la boutique, une pancarte vous stoppe net : Fermeture pour inventaire.

Grrr…votre sang ne fait qu’un tour, vous voici non seulement déçu mais frustré.

Moralotop_probleme2

 

Comment ne pas vous laisser perturber par de petites déconvenues ? Que vous ruminez sans cesse.

Anti stress au programme !

En voici deux.

Deux solutions au problème, deux façons de vaincre le stress, deux habitudes précieuses à installer dans votre vie.

Et à pratiquer.

solutionsAnti stress 1 :

Cessez de râler pour de petites contrariétés.

Vous ratez le bus, le téléphone est occupé, le café quitte son bol pour rejoindre le lit. Vous oubliez votre CB, vos clefs sont restées dans un pantalon ou vos amis sur Facebook ne sont que… 9.847 (une misère).

Bref, le quotidien vous offre mille occasions de marquer votre mécontentement.

Mille occasions d’augmenter rancœur, insatisfaction, stress et manque de confiance en vos capacités.

Et de dégrader vos rapports aux autres tant le réflexe de rouspéter, protester, jurer pour chaque broutille vous installe dans un fonctionnement perpétuellement négatif. Rester Zen et méditation faisant bon ménage, à vous de le faire (le ménage).

Une babiole surgit, une petite contrariété pointe son museau ? Vivez-la sereinement, en éliminant les habituels jurons et marques de dépit. Première saine habitude pour déstresser et voir les choses plus sereinement.

Seconde habitude indispensable :

solutionsAnti stress 2 :

Renseignez la question : Si « j’étais zen » que ferais-je dans cette situation ?

  Vous convoitez Bérénice qui ne regarde que Paul… grrr. La banque dit qu’à force de creuser votre découvert, vous trouverez du pétrole. Bref, un problème vous affecte, une situation vous contrarie, comment garder le contrôle ? 2 idées :

  • Consulter un bonze (ou un moine tibétain) mais cela prend du temps.
  • Changer d’habitudes mentales et répondre à la question :

Qu’est-ce qui changerait si je n’avais plus peur, si j’étais calme et serein ?

Que ferais-je, concrètement, dans cette situation si j’étais né avec un anti stress naturel ?

Ce faisant, vous ouvrez des perspectives au lieu de les fermer. Le champ des possibles s’en trouve augmenté. Votre capacité d’analyse et d’action aussi. Et plus de solutions apparaissent.

Par exemple, votre banquier réalisera que trouver du pétrole vous rendrait riche.

Après vous avoir « secoué », il vous déroulera le tapis rouge en vous assurant qu’il était resté de marbre face à votre découvert abyssal. Et qu’il avait toujours cru en vous !

Face à tout problème, cette  seconde habitude antistress vous sera d’une aide précieuse tant elle vous transforme de l’intérieur. Et vous oriente Solution plutôt que Problème.

separateur_Destresser-01

Anti stress : Deux habitudes indispensables pour rester zen… PLUS UNE ! est le titre de l’article.

Quelle est donc cette troisième habitude source de plus grande sérénité ?

Complémentaire aux deux autres, mais plus difficile à réaliser, ses bienfaits sont immenses.

 

solutions  Anti stress 3 :

Faites quelque chose d’utile : ne faites… RIEN !

  Alors là, c’est du chinois… au moins du japonais.

Ne rien faire serait donc utile ?

Absolument. Pour déconnecter en profondeur et vous refaire une santé. Je n’insiste pas sur les bienfaits de ce troisième remède antistress mais sur la façon d’en bénéficier. D’ailleurs essayez vous-même. Là, maintenant.

Essayez de ne RIEN faire… disons 10 minutes.
Alors… ?

Si vous y êtes parvenu, ne serait-ce que deux minutes, c’est que vous êtes zen parmi les zen. Un vrai maître, car cet exercice est très difficile.

En effet, ne RIEN faire ne signifie pas se mettre les doigts de pieds en éventail sous un parasol car là, vous faites quelque chose. Vous sirotez un cocktail, vous lisez le dernier polar.

Vous comptez vos bourrelets (ou plaquettes de chocolat).

Vous regardez cette brune (ce brun) avec qui une ouverture se dessine, bref, vos pensées vagabondent. Or, ne RIEN faire, est une habitude zen, un moyen de déstresser nettement plus fouillé.

  • C’est revenir à l’état de très petit enfant, c’est-à-dire observer sans juger.
  • C’est augmenter votre niveau de conscience, de présence, en ne laissant aucune pensée vous perturber.

Pas la moindre.   Testez cette troisième arme anti stress. Chaque jour, quelques minutes suffisent, quelques minutes sans penser, juste observer. Avec la pratique vous développerez un meilleur moral et plus de sérénité.

Et vous allez le constater : ne RIEN faire, c’est du boulot !

separateur_Destresser-01

Voilà, c’est finiiiiiiiiii comme dit la chanson , mais comment vous laisser sans une dernière pensée relaxante ?

Le litchi sur sa branche est comme la pensée du marin. Vous êtes le marin, la mer est le litchi.

Pleine de sens, n’est-ce pas ? Pas du tout !

Ça vient de sortir et ne veut strictement rien dire, hi hi hi…. Comme je ne semble pas doué pour bâtir des pensées zen, je conclurai donc sur un conseil plus étoffé.

Que j’ai testé et adopté, celui-là.

Imaginez : Vous partez au bout du monde sans bagage ni outils d’aucune sorte, pas d’ordi, ni de smartphone, le désert technologique… snif. Aucun anti stress à l’horizon, rien. Comment faire pour rester zen ?

Comment emporter… sans les emporter ces trois habitudes précieuses ?

Et maintenant

 

Un seul moyen : Inscrivez-les dans la seule chose qui vous suit partout et vous précède à la fois : votre TÊTE.

Alors vous atteindrez votre Zen…ith ! 

Connaissiez-vous ces trois habitudes anti stress ?

separateur_Destresser-01

Pour ne rien rater des nouveautés Moralotop :

Inscrivez-vous ici (gratuit) et recevez votre cadeau 🙂